« Le succès, c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme » Winston Churchill

Ils sont nombreux les articles bien pensant qui valorisent l’échec ; les citations positives sur la culture de l’échec… Les plus illustres s’en mêlent et nous rabâchent sans relâche que l’échec nous fait grandir, l’échec est un apprentissage, l’échec est sain, l’échec est le premier pas vers la réussite… Allant même jusqu’à dire qu’il n’y a pas de réussite sans échec !

Mais soyons un peu honnête, toi comme moi, nous savons que l’échec ça fait mal !

L’échec est difficile ! Il fait souffrir intérieurement, il est blessant et laisse des cicatrices !

Quand je te parle d’échec, à quoi penses-tu ? A quel souvenir ce mot « échec » est-il associé dans ton esprit ?

Disons-le, la première image, le premier sentiment, le ressenti face à l’échec n’a rien à voir avec la réussite, l’épanouissement ou encore le sentiment d’avoir grandi.
Non, en vrai, le mot « échec » nous fait sentir tout petit, nous amène de l’amertume, de la colère, de la tristesse, de la peur ou encore des regrets.

En réalité personne n’aime l’échec, personne n’aime subir l’échec… Il est immense le fossé entre nos échecs et les leçons que nous en tirons soit-disant !!

 

L’échec une épreuve personnelle

Et si nous nous arrêtions plus longuement sur ce que l’échec éveille en nous, sur l’épreuve personnelle que nous traversons à chaque échec…

Souviens-toi… Replonge dans un de tes échecs, le plus grand de tes échecs ou un de ceux qui t’ont vraiment marqué.

Je te propose de faire l’exercice en même temps que toi…
Mon plus grand échec, ou du moins un de ceux qui m’a marqué : mes difficultés à gérer mon argent.

Très jeune j’étais déjà très dépensière, n’hésitant pas à taxer mes parents ou ma sœur pour le franc qui me manquait, me permettant d’acheter des bonbons ou autre dépenses futiles. Bien évidemment, avec l’âge ceci ne s’est pas arrangé… Etudiante, j’avais un emploi en complément de mes études, mes parents subvenant à mes besoins de base (loyer, train, nourriture), les 1450 francs mensuels gagnés grâce à mon travail du week-end se volatisaient à vitesse grand V dans les fringues, les soirées avec les copines, les cadeaux à mon amoureux… Au point de me mettre en difficulté financièrement parlant, par le biais de découverts répétés allant jusqu’à l’interdiction bancaire 😰
Je me jurai dès lors qu’on ne m’y reprendrais plus. Telle la cigale ayant chanté tout l’été, je devenais alors fourmi et me suis mise à tenir mes comptes sous l’œil bienveillant de Stéphane et de ma maman…
Quelques années plus tard, confortablement installée professionnellement et financièrement, je retrouvais rapidement mes travers dépensiers… dépensant autant que je gagnais pour des babioles sans intérêt ; mon échec financier passé ne m’ayant pas servi de leçon, je réitérais allant cette fois-ci jusqu’à prêter une grosse somme d’argent à un « ami » qui n’avait d’ami que l’apparence et ce prêt devenant une perte sèche sans réparation !!!

Cette histoire peut te faire sourire ou te surprendre… mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos échecs !!

Tout comme je viens de le faire (à mes dépens sans mauvais jeux de mots 😉), je t’invite à te replonger dans un de tes échecs…

En se replongeant de nos échecs, on prend tout de suite la mesure de mes propos, n’est-ce pas ? Quel sentiment, quelle sensation, quelle émotion remontent à la surface à l’écriture ou à la pensée de ton échec ?

Pour ma part, un sentiment de honte, un inconfort, je vais même t’avouer quelque chose, écrire ces quelques lignes et mettre mon échec « répété » au grand jour m’a demandé un effort… Celui de dépasser ma honte, ma peur du jugement… je me sens toute petite, comme une enfant qui aurait fait une grosse bêtise 😬.

Voilà ce qu’est l’échec, une grosse bêtise dont on a honte, dont on a peur qu’elle recommence et que l’on voudrait enfouir en nous et ne jamais faire remonter à la surface !!

Parce que disons-le clairement, mettre ses échecs en lumière, à la vue de tous, c’est aussi montrer notre part d’ombre, cette partie de nous qui n’est pas toujours très flatteuse.

Comment ça ? Moi, qui me veut si parfaite aux yeux des autres… Moi ? Mais comment cela se faisse ?

Et oui ! Toi comme moi, lui, eux… On a tous derrière nous des échecs, des épreuves, des casseroles… des histoires qui contribuent à façonner ce que nous sommes aujourd’hui.

Ce qui nous gêne concrètement, ce ne sont donc pas les 4 fois où nous avons raté le permis de conduire ou encore d’avoir obtenu le bac au rattrapage… Non, ce qui gêne, ce qui pique et nous agace, c’est que les autres puissent s’apercevoir que nous ne sommes pas parfaits !

Le savais-tu ?

  • Walt Disney a été renvoyé d’un journal car il manquait d’imagination !
  • Bill Gates a fait faillite avec sa première entreprise avant de devenir millionnaire avec Microsoft !
  • Michael Jordan a été renvoyé de son équipe de basket du lycée !
  • Winston Churchill a cumulé les échecs scolaires, politiques, défaites électorales avant d’être nommé Premier Ministre à 62 ans !

Pourquoi je te partage ces exemples qui ne sont que 4 exemples parmi des centaines d’échecs célèbres ?

Tout simplement pour te montrer que toutes ces célébrités, reconnues pour leur grande réussite, leur expertise, ont elles aussi connu des échecs et ne sont pas parfaites !!

Ce n’est pas l’échec notre plus grande épreuve personnelle, celle qui nous détruit et nous fait mal, c’est notre quête de perfection !

Je ne vais pas finir comme tous ces moralisateurs et te dire que tes échecs t’ont permis de grandir et de faire la belle personne que tu es… Même si je pense que ça y contribue nécessairement 😅

Je voudrais simplement conclure sur cette citation de Victor Hugo :

« Il reconnut qu’être parfait, c’est être incomplet. N’ayant que des qualités, il résolut de se donner des défauts. »

Je conclurais comme à mon habitude, avec ses quelques mots : « Mieux vaut une action imparfaite, qu’une parfaite inaction ! ». A bon entendeur 😉

Au plaisir de te retrouver prochainement,

Aventureusement,
Magali

 

Stéphane & Magali – Coachs de Vie
Initiateurs de Changements

Échec et mat
Étiqueté avec :                                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *