Alerte ! Crise et colère en vue

with Pas de commentaire

Mise en situation : Voila ce que je trouve au milieu du linge en ouvrant le hublot de la machine à laver.

Pokemon1Pokemon2

Pour les non initiés (comme moi il y a encore peu de temps…), il s’agit de cartes Pokémon : un jeu de cartes qui fait le buzz dans les cours d’école…

Normalement, une carte dans son état « normal » ça se présente comme ça :

Pokémon-fulguris

 

Une chose est sûre, la carte Pokémon n’apprécie pas, mais alors pas du tout le lavage en machine. Les 2 cartes sont mortes…

Aucun doute, ça sent la crise de colère, le mur des lamentations, la soupe à la grimace !!!

 

La réaction du « Parent Primate Primaire »

Parent-primate-primaireEn générale face à une telle situation, (et même si l’on sait pertinemment que notre enfant va être triste, malheureux et très en colère à la découverte de cette catastrophe) bien souvent notre premier réflexe va être de le réprimander plutôt que de le réconforter : « tu n’avais qu’à ranger tes affaires » ; « tu ne prends pas soin de tes affaires » ; « ne compte pas sur moi pour t’acheter de nouvelles cartes » ; « combien de fois je t’ai demandé de vider tes poches, c’est bien fait pour toi » ; « on voit bien que ce n’est pas toi qui les a payées ces cartes »…

On se positionne en dominant, en donneur de leçons, en puissant ; de quoi bien rabaisser l’enfant, l’humilier, lui faire ressentir de la culpabilité.

Mais croyez-vous vraiment que ça soit la meilleure façon de lui faire comprendre les choses et de le responsabiliser ?

 

La réaction du « Parent Positif Évolué »

Parent-positif-evoluéLe parent positif évolué s’appuiera au contraire sur cette situation pour transmettre des apprentissages à l’enfant. Par exemple dans notre cas :

  1. L’aider à identifier, accueillir et partager ses sentiments profonds sans chercher à les masquer ni les refouler. « Je comprends que tu sois triste car c’étaient tes cartes préférées ; si tu as envies de pleurer ne retiens pas tes larmes »
  2. Lui faire prendre conscience que ce n’est pas si grave ; il ne s’agit que d’une carte, que d’un morceau de papier dessiné…il en reste d’autres. C’est l’occasion de lui apprendre à se libérer de l’attachement que l’on peut apporter aux objets, de ne pas s’en rendre dépendant, de ne pas être matérialiste.
  3. Lui apprendre à assumer ses actes et les conséquences associées ; savoir reconnaître ses erreurs et prendre ses responsabilités sans chercher à jeter la faute sur autrui. « Tes cartes sont restées dans tes poches lorsque tu as mis ton pantalon au sale ; nous étions d’accord pour que je ne vide plus tes poches avant de mettre tes habits dans la machine. »
  4. Lui enseigner à se pardonner et à ne pas se torturer l’esprit des heures et des jours. Ce qui est fait est fait, on ne peut pas revenir en arrière ; ce qui est important par contre est de ne pas réitérer les mêmes erreurs plusieurs fois.

 

Conclusion

Pour le bien-être de toute la famille, je vous invite à mettre votre « parent primate primaire » au placard et d’endosser votre costume de « parent positif évolué ». Vous allez ainsi déminez toutes les crises et colères avec vos enfants tout en les accompagnant dans leur épanouissement et développement personnel.

La chance que l’on a nous autres parents, c’est que des situations équivalentes à celle des cartes Pokémon, nous en vivons (et vivrons…) tous les jours avec nos enfants ! Autant de cas pratiques, de mise en situation pour s’exercer à la parentalité positive jusqu’à devenir de véritables experts de la communication bienveillante.

« La façon dont nous parlons à nos enfants devient leur petite voix intérieure ». Peggy O’Hara

Vous avez surement vous aussi été confronté à des crises, des colères avec vos enfants. Comment avez-vous réagi ? comment avez-vous transformé ces crises en apprentissage pour vos enfants ? Venez nous raconter et partager vos expériences de « parents positifs évolués ».

Au contraire, vous n’arrivez pas à faire face à ces situations de crise. La colère de vos enfants vous monte au nez et vous n’arrivez pas à contrôler votre « parent primate primaire ». Rejoignez-nous et venez découvrir des solutions efficaces pour vous accompagner dans votre rôle de Super Parents.

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à partagez avec vos amis 😉
Likez, commentez, partagez, nous attendons vos retours !!

Stef & Mag
Oser le changement… Vivre la vie de ses rêves !

Répondre