« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »

J’aime beaucoup cette citation de Mark Twain qui illustre parfaitement le comportement humain en matière de passage à l’action.

Le passage à l’action, quelqu’il soit nécessite de faire preuve de courage, je dirais même d’audace !!

Pour le comprendre, il faut se tourner vers les neurosciences et plus précisément vers le fonctionnement cérébral de l’individu.

L’être humain dispose de 3 cerveaux : 

  • le cortex gère entre autre les intelligences, la créativité, la solidarité
  • le limbique pour la mémoire, les émotions, les apprentissages, les acquisitions et l’instinct grégaire (l’appartenance)
  • le reptilien assure quant à lui les fonctions de survie, la fuite, les notions de plaisir et de peurs.

C’est vers ce dernier que se porte notre intérêt : le cerveau reptilien. Il est responsable de nos instincts et de nos réflexes innés ; c’est lui par exemple qui nous fait sursauter lorsque quelqu’un apparaît subitement derrière nous 😰.

De part ses fonctions primitives et protectrices, le cerveau reptilien est donc à l’origine de nos difficultés à passer à l’action !!
« Tu ne devrais pas ! », « attention ! », « méfie-toi », «⚠️ danger ⚠️», les frissons, les sueurs, certaines de nos peurs et toutes nos pensées instinctives qui nous mettent en garde trouvent leur origine dans notre cerveau reptilien.

 

Passage à l’action : des dualités

Alors nécessairement, face à l’inconnu du passage à l’action, face à l’incertitude ou encore à l’impossible, notre cerveau reptilien se met en alerte et freine nos élans d’action. D’où ma réflexion du début : le passage à l’action demande du courage et de l’audace 😉

Première dualité donc : confronter notre propre instinct protecteur, notre reptilien, à notre envie d’agir, d’être CréACteur de notre vie.

 

Après avoir réussi à dépasser nos peurs, à faire taire notre reptilien, reste encore bien des questions… Oui, l’être humain aime se poser des questions !!

Pour être plus sérieux, une autre dualité cohabite en nous : pour passer à l’action faut-il foncer tête baissée, de type 5-4-3-2-1-GO ! ; ou est-il préférable de planifier, de réfléchir pour anticiper ?

Pour ma part, je suis plutôt du genre « fonceuse » et après il m’arrive de réfléchir 🤪. Stéphane quant à lui est très organisé, il aime planifier, réfléchir avant d’agir, un fonctionnement peut-être en lien avec son besoin de sécurité ?!?

« Pour se mettre en marche, il suffit d’avoir 5% de réponses à ses questions ; les 95% restants viennent le long du chemin. Ceux qui veulent 100% de réponses avant de partir restent sur place ». Mike Horn

Cette phrase de Mike Horn pourrait bien être la réponse à notre question !!!  5% des réponses suffisent à se mettre en marche, je peux donc en conclure qu’il faut foncer !!
Et pourtant…

Si on ajoute une réflexion mathématique à notre première pensée, les choses pourraient être bien différentes : ces fameux 5% !
5% est une variable : 5% de 100 font 5 ; alors que 5% de 1 000 000 font 50 000.

Aussi nous n’avons pas le même besoin de réponses quand il s’agit de sauter d’un plongeoir de 10m ou de construire sa maison !!

Foncer ou planifier : la question ne se pose pas. Elle est fonction de l’action et un peu de notre tempérament aussi 😅

Ce qu’il faut retenir de cette phrase de Mike Horn est plutôt la fin de phrase « ceux qui veulent 100% de réponses avant de partir restent sur place » : à bon entendeur 😉

 

Passer à l’action : des erreurs !!

Ne me faîtes pas dire ce que je n’ai pas dit !!! NON, ce n’est pas une erreur de passer à l’action !!

Par contre il y a des erreurs à ne pas commettre… Des erreurs qui freinent encore et toujours notre mise en mouvement, notre passage à l’action.

Première erreur : la comparaison !

Régulièrement, nous invitons les gens à s’entourer de personnes inspirantes pour leur permettre de grandir et de profiter de leur énergie pour passer à l’action.

Et c’est là où l’erreur commence : être inspirer par des personnes, par leur réussite, par leurs valeurs, par ce qu’elles dégagent est une bonne chose… à ne pas confondre avec se comparer à elles, à leur réussite, à leurs valeurs, etc.

Et si je vous disais que la réussite, leur réussite, est un iceberg ?

Pour être plus précis, la réussite est la partie émergée de l’iceberg, ce que les gens voient, ce qui inspire. Mais cette partie émergée ne représente que 10 à 20% de l’iceberg ; la plus grande partie, immergée, reste non visible, inconnue du grand public.

Par analogie, la réussite ne représente que 10 à 20% du parcours de ces personnes inspirantes ; les 80-90% restant correspondent à leur parcours, leurs échecs, leurs sacrifices, leur travail, bref tout ce qu’on ne voit pas…

 

Alors oui, les personnes inspirantes ont des réussites qui nous font parfois nous sentir tout petits. Mais il faut vous rappeler une chose, elles aussi, un jour, étaient à votre place ; elles aussi un jour, ont débuté !!

 

Deuxième erreur : vouloir aller trop vite !

 « Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » Jean De La Fontaine

Emporté dans l’élan du passage à l’action, il est fréquent de vouloir aller plus vite que la musique. Difficile parfois de réfréner nos envies d’atteindre les sommets, de concrétiser nos objectifs au plus vite, booster par notre énergie !!

Et pourtant, aller trop vite pourrait nuire à notre progression.

Le passage à l’action doit se faire un pas après l’autre, et non pas en un bond !

Nous avions abordé dans un précédent article l’intérêt d’avoir un objectif Ambitieux (A de SMART 😉). Il est donc primordial de jalonner notre progression et ne pas chercher à atteindre notre objectif trop vite.

Vous connaissez l’adage : « Qui va piano, va sano !! » Une fois de plus je vous renvoie vers l’article précédent Prendre le temps sans perdre son temps

 

Du rêve à la réalité

Savez-vous quelle est la différence entre un rêve et un projet ?

Le passage à l’action !!

Eh oui, c’est notre mise en mouvement, nos actions qui font que nos rêves se transforment en projet pour devenir réalité ☀️

Je vous ai certainement déjà raconté comment nous avons transformé mon rêve de petite fille de partir faire le Tour du Monde en un projet familial et désormais en une aventure exceptionnelle et réelle 🤗. Si ce n’est pas le cas, je vous invite à relire cet article qui raconte notre aventure et les suivants 😉

Alors qu’il s’agisse d’un tour du monde en famille, de déménager, de changer de job, de créer son entreprise, de fonder une famille, etc… pour y arriver, un seul mot d’ordre : PASSER À L’ACTION !!

Oui, mais par où commencer ?

Je vous propose de vous poser cette question : quelle action, aussi petite soit-elle, je peux mettre en place aujourd’hui ?

En mettant en place une action régulière, en étant persévérant et patient, vous obtiendrez les résultats escomptés, je vous le garantis… il s’agit du principe de l’effet cumulé !

Je vous invite à lire ce livre de Darren Hardy « L’Effet Cumulé »… une pépite

L’Effet cumulé c’est quoi ?
Il s’agit de ces petites actions positives quotidiennes, qui deviennent des habitudes pour nous permettre de nous améliorer et atteindre des objectifs ambitieux (SMART).

Par exemple, vous souhaitez reprendre la course à pied, le premier jour (si cela fait longtemps que vous n’avez pas couru), vous allez marcher, puis chaque jour vous irez marcher encore, encore, puis vous couplerez la marche à la course en trottinant quelques centaines de mètres en alternant avec la marche,… Puis un jour vous courrez sur la totalité du parcours précédemment marché, puis vous allongerez la distance,… Voilà en quoi consiste l’effet cumulé 😉

 

Amis CréACteurs, vous voilà désormais outillés pour transformer vos rêves en réalité et atteindre vos objectifs !!

  • Armez-vous d’audace pour oser le premier pas et confronter votre reptilien
  • Mesurez l’effort à fournir et jalonnez votre progression : qui va piano, va sano 😉
  • Appliquez la patience et la persévérance avant de savourer les premiers résultats de l’effet cumulé
  • Et surtout Célébrez !! Célébrez chaque progrès, chaque palier, chaque action qui vous aura fait grandir et vous rapprocher de vos objectifs 🎉

 

Je conclurai comme à mon habitude, avec ses quelques mots : « Mieux vaut une action imparfaite, qu’une parfaite inaction ! ». A bon entendeur 😉

Au plaisir de vous retrouver prochainement

Aventureusement,
Magali

 

Stéphane & Magali – Coachs de Vie
Initiateurs de Changements

Pourquoi est-il si difficile de passer à l’action ?
Étiqueté avec :                                                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *