Le changement… ce gros mot !!

with Un commentaire

changement

L’annonce de notre mutation a, de manière générale, suscitée le même enchaînement de réactions : l’effet de surprise, l’envie, la peur

Vous connaissez la pression sociale ?

C’est ce poids inévitable que les gens vous font ressentir quand ils ne comprennent pas vos choix. Ce poids qui fait naître un sentiment de doute, de culpabilité, de questionnement et qui à l’extrême peut pousser à faire marche arrière. Difficile d’y résister, de garder la tête haute, de garder son cap…

Bien sûr les gens veulent votre bien, votre bonheur mais ils ne vous connaissent pas aussi bien que vous-même. Chacun ayant une expérience personnelle différente.

« Nous somme l’unique acteur de notre vie, ne pas attendre 
que le changement vienne des autres. »

 

Notre subconscient dicte nos sensations et associe des émotions à chaque expérience vécue. Si l’expérience a été vécue de manière positive, la réitérer sera enthousiasmant ; si elle a été subie, on évitera de la renouveler.

A cela s’ajoute la nature humaine qui oppose les personnes optimistes à celles pessimistes. Pour une même situation, l’optimiste verra une opportunité, une aventure, l’occasion de découvrir de nouvelles choses ; alors que le pessimiste érigera des montagnes, des barrières et se trouvera des excuses pour ne pas les affronter.

verre

 

Illustration du verre d’eau. A ½ vide ? A ½ plein ?
Testez auprès de votre entourage… Partagez avec nous les résultats obtenus.

Nombreuses ont été les personnes qui nous ont exprimé leur souhait de tout quitter pour recommencer ailleurs, de changer de région mais avec toujours « des montagnes », « des barrières »… de bonnes excuses pour ne pas être passé à l’acte.

Le changement… ce gros mot… fait peur, on l’associe à l’inconnu et entraîne donc une réaction de défense.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que notre instinct primaire (héritage de nos ancêtres préhistoriques) est câblé solution, survie (sans doute lié au besoin constant de se protéger et de se battre contre un environnement hostile).

Mais alors ? Condamné à subir le changement ?

Non ! C’est à chacun que revient la décision de cultiver et d’entretenir la pensée positive.

La quoi ?

La pensée positive c’est voir en chaque situation, une opportunité, l’occasion d’évoluer pour faire de chaque expérience une chance, une aventure enrichissante.

C’est un état d’esprit qui s’acquière et qui se travaille tous les jours. Nous vous invitons à lire le livre de Robert H. Schuller – « Pensez Possibilités ! »

Une réponse

  1. […] Les objectifs que nous recherchions à travers la mise en place de ces actions était de faire vivre à toute la famille une aventure positive et enrichissante ; Permettre à nos enfants de vivre pleinement chaque nouvelle expérience sans appréhender le changement ; Faire en sorte que (Cf. Le changement… Ce gros mot !!) […]

Répondre