Le Changement : Pourquoi Nous allons réussir et Pas VOUS ?

with 2 commentaires

Cette nouvelle vie, vous la voyez, vous la rêvez… Et pourtant aujourd’hui rien a changé, vous en êtes toujours au même point !!

Vous êtes étonné ?… Et bien pas nous !!

Oh, quel culot, de quel droit est ce que l’on se permet de vous écrire ainsi et de vous lancer un tel affront !!! Oui mais…

réussir le changement

Prenez seulement 30 secondes et demandez-vous honnêtement et franchement si vous vivez la vie de vos rêves.  Non ??!!! Savez-vous pourquoi au moins ? Vous reconnaissez-vous dans l’une de ces 3 situations :

  • La fuite : Vous avez toujours une bonne « raison » qui fait que vous ne vous lancez jamais dans vos projets : « je suis trop jeune/vieux », « c’est trop tôt/tard », « ça coûte trop cher », « je n’ai pas l’argent », « si je gagnais au loto », « je ne sais pas faire », « je ne connais pas », « ce n’est pas pour moi », « c’est trop compliqué », « je n’ai pas le diplôme/formation », « je n’ai pas assez d’expériences », « je ne peux pas y arriver », « j’ai peur »…Bref, c’est toujours trop ou pas assez quelque chose !!!
  • Le report : Vous remettez sans cesse à plus tard votre passage à l’action repoussant ainsi l’atteinte de vos objectifs à la semaine des 4 jeudis… : « je n’ai pas le temps/quand j’aurai le temps », « plus tard/après », « demain », « je ferai », « il faut que/faudra que », « ce week-end / aux vacances / à la retraite », « quand je serai plus vieux », « quand les enfants seront grands »,…
  • L’abandon : Vous ne parvenez jamais à maintenir dans le temps vos efforts pour honorer vos résolutions, vous baissez les bras en cours de chemin. « c’est trop dur », « j’arrête », « je laisse tomber », « ça me saoule »,

Alors, bilan ? Vous vous retrouvez dans une ou plusieurs situations ? Non ?! Menteur(euse) on passe tous par là un moment ou un autre…Mais pas de panique, la bonne nouvelle c’est que vous avez les capacités d’inverser la vapeur, et nous allons voir comment ; la bonne nouvelle c’est qu’il n’est jamais trop tard ; la « mauvaise » nouvelle c’est que c’est à vous de vous prendre en mains 😉

I. « Excusez-moi, je ne veux pas réussir »

 

Elles sont nombreuses les excuses que vous mettez en avant pour ne pas avancer ; ou pire, par crainte d’avancer !! Dans les plus courantes on peut citer :

  • LE TEMPS :

S’il existe bien une caractéristique pour laquelle nous sommes tous égaux c’est le temps. Nos journées font toutes 24 heures ; la différence se fait dans la manière dont nous les utilisons et les mettons à profit. Le temps est notre ressource la plus précieuse ; ne la gaspillons pas et ne laissons personnes nous la voler. Etes-vous sûrs de maîtriser cette richesse ? Comment faites-vous pour gérer votre temps ?

Nous vous proposons un test rapide pour faire le point sur votre organisation et répondre à ces questions :

temps
Cliquez pour agrandir
  • L’AGE :

Vous vous sentez trop jeune pour réussir, trop vieux pour aboutir… Quelques soient vos projets, il est sûr et certain que des personnes dans la même situation que vous (et même pire) les ont déjà réalisés et atteints avec succès. Si elles y sont parvenues, vous pouvez en faire autant. Nous n’avons de limites que les barrières que nous nous fixons. Quand on veut, on peut.

Réflexions personnelles à l’attention des gens qui attendent d’être en retraite pour réaliser leurs rêves : changez impérativement de stratégie, sinon vous risquez de déchanter. Aujourd’hui les droits à la retraite ne cessent de diminuer (avec quoi allez-vous financer vos rêves ?), tandis que la durée de cotisation s’allonge à vue d’œil (à quel âge serez-vous en retraite, et dans quel état si vous êtes toujours en vie…).

Alors non, n’attendez pas la retraite ou un pseudo moment opportun pour faire les choses, faites-les quand vous en avez envie et quand elles se présentent !!

  • L’ARGENT

Chercher à gagner plus d’argent est respectable mais ne vous y trompez pas, ça ne doit pas être une fin en soi ; c’est une erreur de penser que l’on atteint le bonheur avec plus d’argent. Dès lors que l’on a suffisamment d’argent pour subvenir à nos besoins fondamentaux (nourriture, logement, habits, famille, santé) l’argent doit être considéré comme un moyen pour réaliser les rêves qui nous tiennent à cœur et non comme un but ; Il doit nous permettre de faire ce que l’on veut quand on veut sans avoir à se poser de question : voyages, projets, aides à la famille/proches/amis,…

D’ailleurs, avant de chercher à gagner plus, vous êtes-vous déjà demandé comment faire plus de choses avec vos revenus actuels ? Avez-vous porté attention à la façon dont vous dépensiez votre argent ?

Sortir du matérialisme, supprimer le superflu pour se concentrer sur l’essentiel, sur notre projet de vie, sont autant de solutions pour nous permettre de répartir différemment nos dépenses et concrétiser nos projets.

Astuces/Défi : Munissez-vous d’un carnet de notes et pendant 30 jours inscrivez dessus toutes les dépenses que vous faites, aussi ridicules soient-elles (vous ferez des économies rien que par la contrainte que ça représente…). Vous pourrez ainsi analyser votre rapport à l’argent et cela vous forcera à vous questionner sur la nécessité de chacune de vos dépenses. Souvent nous dépensons quelques euros chaque jour pour une récompense instantanée ; En agissant ainsi, on oublie l’impact 
financier (mais pas que…) sur le long terme de ces actions 
quotidiennes insignifiantes.

Ex : Votre cigarette chaque jour avec le café vous donne la sensation de bien-être sur le moment mais savez-vous qu’elle augmente votre risque de maladie cardiovasculaire/cancer du poumon de 30% environ ? Sans compter qu’elle vous coute 0.35€ à chaque fois, soit 127,75€ par an (je vous laisse faire le calcul si vous fumez plus d’une cigarette par jour…)

  • DIPLOMES, FORMATION, EXPERIENCES

Quand le projet de changement porte sur l’emploi, sur une reconversion, l’excuse la plus utilisée est souvent celle du manque de diplômes, de formations ou d’expériences dans le secteur visé…

Vous ne devez pas oublier ceci : vous avez développé, au cours de votre vie (professionnelle, personnelle, associative,…) une multitude de compétences “transverses” que vous pourrez mettre à profit dans votre projet. Prenez le temps de lister l’ensemble de vos compétences une à une, vous pourriez bien être surpris 😉

De même, ne sous-estimez pas le poids de l’enthousiasme et de la motivation. On donnera sa chance à une personne résolue et déterminée, même si elle n’a pas ou peu d’expérience !! Soyez volontaire, ayez la soif d’apprendre, de vous former, exprimez et montrez votre envie d’acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour le job que vous visez. Ne préfère-t-on pas tous travailler avec quelqu’un d’enthousiaste mais sans expérience plutôt qu’avec quelqu’un de très compétent mais qui traine des pieds.

« Mieux vaut une tête bien faite que bien pleine ».

Enfin, n’ayez pas peur d’envisager une formation continue, au besoin !!

Astuce : Entre nous, faites de la formation continue une priorité dans votre vie, car qui n’apprend pas, n’avance pas. Investissez en vous 
et comme le disait très justement Benjamin Franklin :

« Prenez l’argent qui est dans votre portefeuille et investissez-le dans votre esprit, en retour votre esprit va remplir votre portefeuille… »

  • LE POIDS DE L’ENVIRONNEMENT – LA PRESSION SOCIALE

Le changement peut faire peur, surtout à notre entourage… ce sentiment s’explique par la méconnaissance, l’incompréhension des gens qui ne peuvent envisager le changement trop ancrés dans leur routine quotidienne, leurs habitudes, leur confort.

Mouton de Panurge ou Vilain Petit Canard ? A vous de choisir…

Rejeté au début de l’histoire parce qu’il était différent, le Vilain Petit Canard se révèle être un magnifique cygne blanc admiré de tous… Quant au mouton de Panurge, il suivra sans réfléchir le troupeau !!

La solution de facilité milite pour aller dans le sens de la majorité, de la masse ; on passe ainsi inaperçu, on ne fait pas de vague et donc on ne s’expose pas à la critique.

Comprenez qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et que de ne pas savoir dire « NON » aux autres c’est se dire « NON » à soi.

« A vouloir ménager la chèvre et le choux, vous vous ferez manger par le loup et serez le dindon de la farce. »

Ne laissez personne guider vos choix, décider de votre vie. Osez vivre Votre Vie, ne vous laissez pas imposer celle que les autres planifient pour vous !!

  • LA CONFIANCE EN SOI

Sans doute l’élément clef, la seule et unique raison à l’origine de toutes les excuses que l’on se trouve. Ce manque de confiance alimente nos peurs et nous paralyse dans le passage à l’action.

« Croyez en vos rêves, ils se réaliseront peut être. Croyez en vous et ils se réaliseront surement ». Martin Luther King. 

Tout est dit…

excuses réussir

Ne soyez pas trop durs avec vous-même car en réalité le coupable c’est notre cerveau. Il cherche à nous maintenir dans une zone de confort qu’il maitrise et qu’il sait sans danger. Pour lui, le changement est synonyme de bouleversement, d’inconfort, d’inconnu et donc de peur et de risque potentiels ; c’est pourquoi il use de subterfuges et nous glisse à l’oreille toutes ces bonnes excuses pour nous convaincre de ne pas changer. Apprenez à le contrer et à le dompter pour vivre votre vie de rêve.

II. La procrastination : Promis, je commence demain

 

Procrastination, ce terme barbare (pardon scientifique…) simplement pour dire « glander ». Attention, rien de péjoratif dans ces propos ; il n’y a rien de mal à rêvasser dès lors que c’est en parfaite conscience. Nous avons tous besoin parfois de relâcher la pression, se détendre oublier la productivité, l’optimisation, la rationalisation. Le tout est de le faire à moments choisis, à durée maitrisée et sans excès. Indicateur : une action reportée 2 fois de suite = procrastination.

Il n’y aura jamais de meilleur moment que maintenant.

Il est vrai par contre que la majorité des personnes tombent dans le panneau sans s’en apercevoir et cèdent à la tentation de se laisser distraire. Il faut dire que les sources sont nombreuses et parfois fourbes : le téléphone, internet, la télévision, l’ordinateur, la messagerie, les jeux, les amis,…résister et passer à travers les mailles du filet se révèle être un vrai challenge et demande une discipline digne d’un moine Shaolin.

Pour déjouer la procrastination, instaurez des rituels. Il s’agit de répéter quotidiennement les mêmes actions de façon à en faire une habitude de vie.

Astuce : Commencer sa journée en écrivant les 3 actions importantes 
que l’on veut absolument avoir réalisées avant de se coucher ; faire 
en sorte de les réaliser le plus tôt possible dans la journée.
Tester la méthode POMODORO = alterner des plages de travail et des 
courtes pauses. En phase travail d’une durée définie à l’avance (entre 25 et 50 minutes), coupez-vous de toutes sources de distraction 
(téléphone, mails, rendez-vous,…). Accordez-vous ensuite une pause 
hors bureau de 5 à 15 minutes. Et on recommence !!!

III. L’abandon. Je jette l’éponge

 

On voudrait toujours tout, tout de suite sans effort : « le beurre, l’argent du beurre et la crémière ». Oui mais voilà, dans la vraie vie, ça ne se passe pas comme ça. On n’a rien sans rien. La vérité c’est qu’avant de récolter, il faut semer ; avant de devenir champion olympique, il faut s’entrainer dur ; avant de savoir faire du vélo sans roulette, il faut chuter et recommencer…

Il ne faut pas se le cacher, le chemin pour atteindre ses objectifs n’échappe pas à la règle. Il sera long, difficile, avec des échecs, des moments de doute, des problèmes à résoudre (des « STAR » : un ami très proche ne parle pas de problème mais de Situation Temporaire A Résoudre…salut et merci Philou)

Autant de raisons qui vont venir éprouver votre motivation, votre persévérance, votre détermination, votre conviction, votre patience et votre courage.

Autant de raisons qui tenteront de vous faire baisser les bras, de vous mettre KO, de vous mettre au tapis et de vous donner envie de jeter l’éponge.

Mais si vous voulez un jour goûter au plaisir de la victoire, au bonheur de la réussite à l’euphorie du bien-être, serrez les poings et les dents, oubliez la douleur, relevez-vous, accrochez-vous, redoublez d’efforts et travaillez dur.

Tout changement suit le même processus en 3 phases :

Le démarrage : tout est beau tout est neuf. La motivation et l’enthousiasme sont dopés, on est prêt à déplacer des montagnes. On ne lésine pas sur les efforts et le travail à fournir car on est porté par l’euphorie. 100% d’efforts pour 0 résultat.

Le creux de la vague : la motivation retombe doucement, cette période est longue et difficile, propice aux doutes et à l’abandon. Beaucoup d’efforts fournis pour de faibles résultats visibles. 80% d’efforts pour 20% de résultats.

L’accomplissement : le changement est réussi. 20% d’efforts pour 80% de résultats.

2 réponses

  1. Dominique DUDON
    | Répondre

    Bonjour, j’ai reçu un message de votre part sur ma fiche de contact alors j’ai décidé de voir ce qu’il en était…
    Un article de développement personnel avec tout un tas de choses que je connais… et qu’il faut suivre naturellement :)… Et en effet, je pense qu’avec un esprit comme le votre, vous allez réussir ! En plus, le fait de le faire en couple, c’est encore mieux !!
    Félicitation, je vais tâcher de suivre un peu votre parcourt histoire de voir jusqu’où vous irez 🙂
    (Un petit résumé sur mon blog histoire de….. contribuer à vous faire connaitre 🙂 )

    • Samsenie
      | Répondre

      Merci Dominique pour tes encouragements, au plaisir de partager et d’échanger.
      N’hésites pas à commenter et nous faire part de ton expérience et de tes « Aventures »!

Répondre